Forum ou l'on peut s'exprimer en toute liberté dès lors que l'on ne se prend pas la tête
 
AccueilPortail*S'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Django unchained

Aller en bas 
AuteurMessage
Tatie
Bavarde hors norme
Bavarde hors norme
Tatie

Féminin
Nombre de messages : 25905
Localisation : Au château
Emploi/loisirs : Vive la retraite !!!! Dingue de cinoche, déco...
Humeur : Hi hi hi ha ha ha !!!!

Django unchained Empty
MessageSujet: Django unchained   Django unchained Icon_minitimeLun 21 Jan - 9:55:49

Django unchained 20366454

Date de sortie 16 janvier 2013 (2h 44min)
Réalisé par Quentin Tarantino
Avec Jamie Foxx, Christoph Waltz, Leonardo DiCaprio
Genre Western
Nationalité Américain


Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis
Dans le sud des États-Unis, deux ans avant la guerre de Sécession, le Dr King Schultz, un chasseur de primes allemand, fait l’acquisition de Django, un esclave qui peut l’aider à traquer les frères Brittle, les meurtriers qu’il recherche. Schultz promet à Django de lui rendre sa liberté lorsqu’il aura capturé les Brittle – morts ou vifs.
Alors que les deux hommes pistent les dangereux criminels, Django n’oublie pas que son seul but est de retrouver Broomhilda, sa femme, dont il fut séparé à cause du commerce des esclaves…
Lorsque Django et Schultz arrivent dans l’immense plantation du puissant Calvin Candie, ils éveillent les soupçons de Stephen, un esclave qui sert Candie et a toute sa confiance. Le moindre de leurs mouvements est désormais épié par une dangereuse organisation de plus en plus proche… Si Django et Schultz veulent espérer s’enfuir avec Broomhilda, ils vont devoir choisir entre l’indépendance et la solidarité, entre le sacrifice et la survie…


Film long, ennuyeux, pénible, insupportable, sans queue ni tête et malgré un bon casting et de gros moyens, il sonne faux.
Boucherie gratuite, débauche d'hémoglobine, de boyaux et de hurlements. Une fin d'opérette ... On y tue comme on dit bonjour, sans état d'âme. Le film débute par la haine des uns, il se termine par la haine des autres et entre les deux, ce ne sont que mépris, brutalité, crimes.
La mise en scène est écœurante de part l'extrême violence. J'insiste bien sur le fait que cette violence se rapproche même du sadisme. On nous bombarde de sang (recouvrant les murs et les plafonds des pièces) et de scènes où hommes et femmes sont torturées avec de gros ricanements.
On laisse respirer le spectateur avec quelques dialogues justifiant tous ces morts. On a instrumentalisé l'histoire de l'esclavage et donc cela permet au réalisateur d'introduire dans le script des "négros", "chiens", "sale blanc", "macaque" à tout va.
Les acteurs sont certes excellents (talents confirmés depuis de nombreuses années) mais cette haine de l'autre blanc/noir et vice versa ainsi que le nombre d'images crues qui jalonnent le film de A à Z gâchent tout.
Tout ça sur fond d'humour noir et indécent... L'esclavage est un sujet grave qu'on ne doit pas traiter à la "gaudriole"
Etant donné que la presse et quantité de spectateurs semblent apprécier et se prosternent devant cette apologie du crime et de la haine, je pense que la paix dans le monde n'est pas pour demain.
Avec Kali, on a voulu rester jusqu'au bout. On aurait dû suivre ceux qui ont quitté la salle !!! Une véritable souffrance cinématographique !!!
Tarantino craignait de faire le film de trop, c'est peut être chose faite.
Revenir en haut Aller en bas
 
Django unchained
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LE FORUM DES AMIS :: LE CAFE DU FORUM :: Le 7ème art-
Sauter vers: